La puissance de l’intuition

La physique telle que nous la connaissons aujourd’hui est dominée par deux grandes théories: la relativité générale et la mécanique quantique. Les deux semblent inconciliables. Chacune nécessite une conception du monde qui s’oppose à celle de l’autre. Ces problèmes sont particulièrement apparents lors de l’étude de l’univers, des trous noirs et de la nature du vide. Les théoriciens cherchent le lien qui harmoniserait la physique et solutionnerait le TOUT. On en est donc là. C’est extraordinaire! Rendez-vous compte comme c’est excitant.

Puissance de l'intuition

Pour une petite mise à jour, je vous propose un article du monde sur la révolution emmenée par Einstein, décrivant les enjeux de la physique moderne. Lire Eistein fait éclater la physique

Comment des concepts ésotériques anciens tels que l’alchimie, ou des philosophies comme le Taoïsme (le Yin et le Yang), mais aussi des théories plus récentes comme la loi de l’attraction, rattrapent la communauté scientifique: l’harmonie des supercordes. Une théorie physique qui unifierait la relativité et la mécanique quantique,  selon laquelle l’univers fonctionne par vibration énergétique (les cordes). Intéressant. Nous sommes en train de dire que l’univers, dame Nature, jouerait de la musique. Allan Watts (C’est qui? cf article) a décrit la vie exactement de cette manière le siècle dernier. Qui peut affirmer aujourd’hui que l’esprit, la “mécanique” spirituelle, n’est pas plus qu’une croyance? Que la partie droite de notre cerveau observe aussi bien les vibrations des cordes que les équations à n dimensions encore non élucidées par la partie gauche de cette même théorie? Je ne fais pas l’apologie des concepts ésotériques ni ne les refusent. Je dis que la mécanique spirituelle existe, au même titre que la mécanique quantique. Tant qu’il est des choses qu’on peut expérimenter, les croyances doivent être considérés par l’esprit scientifique ouvert et critique. De la même manière que l’ésotérisme est dangereux lorsqu’il est dénué de tout sens critique et de raison, la science l’est lorsqu’elle est bornée. C’est ce que nous constatons aujourd’hui, au plus haut point de notre évolution.

Nous faisons la distinction entre la physique, les mathématiques, la biologie, la chimie, cosmologie ou encore astronomie pour notre bon entendement. Tout ceci est la même chose à différents niveaux dans différents ensembles, mais issue du même Tout. Une science naturelle qui nous surpasse. C’est ce qui ronge Einstein jusqu’à la fin. Il n’arrive pas à relier la théorie de la relativité à celle de la physique quantique. L’une et l’autre s’opposent à un moment donné. Les lois physiques appliquées ne sont pas les mêmes dans l’une comme dans l’autre. Pourtant, les deux fonctionnent parfaitement à leur niveau et l’une est composée de l’autre. Elles ont un lien. Einstein et d’autres en sont certains, sans pouvoir le prouver. Il est par contre prouvé scientifiquement par résultat (théorie quantique), que quelque chose échappe à nos sciences humaines. Mais veut-on vraiment le découvrir?

Une nouvelle fois cela pousse vers l’humilité. La diminution de l’Ego dans notre logique humaine. Ayant démontré que nous ne comprenons pas tout à cette heure, il est justement tout à fait scientifiquement cohérent de croire. Il est à peu prêt certain à ce jour qu’il existe une (des?) autre(s) dimension(s) dans notre monde dont nous n’avons pas conscience. C’est la force de l’intuition qui fait avancer la recherche scientifique, pas les certitudes. Le cerveau gauche semble avoir pris totalement l’ascendant sur le cerveau droit dans notre espèce. Il semble être temps de rétablir l’équilibre. La Nature est équilibre.

Je vais vous donner mon intuition à moi: je pense qu’il existe un lien entre la mécanique quantique et celle de l’esprit. Que la réponse à nos questions profondes est à l’intérieur, dans l’observation de l’infiniment petit comme dans notre introspection. On dit que l’esprit est le lien avec le TOUT. Je dirai que l’esprit est le décodeur universel des vibrations émises par une énergie naturelle et que la conscience en est le récepteur. L’esprit serait le centre d’observation de la conscience. Peut-être aussi qu’ils sont la même chose. Le même ensemble énergétique. On ne peut pas l’observer, on ne peut pas le voir. C’est un concept. Comme la physique quantique. Qu’est-ce qu’un quanta? Un paquet d’énergie… (cf Max Planck, la théorie des Quanta, 1900).

Revenons à nos moutons:

Les ensembles énergétiques, les entités, semblent avoir un sens. Un rôle prédéterminé mais variable, soumis à des influences. A l’image de l’ADN et des cellules. Simplement nous ne le comprenons pas. Identifiés à l’Ego fier et orgueilleux, nous ne voulons pas observer ce que nous ne comprenons pas. Le non contrôle est à la fois dégradant et effrayant. Pour la plupart nous le percevons de manière négative et fermons les yeux pour ne pas le voir, au lieu de l’embrasser et suivre son flot. C’est le lâcher prise. Rien de spirituel ne peut arriver sans cela. C’est se condamner à se limiter et probablement passer à coté de la réalisation de soi.

Globalement, la pensée collective humaine contemporaine n’intègre que ce que nous savons prouver scientifiquement (et encore, si ça nous arrange). Il n’y pas de place pour les croyances dans l’Ego sûr de lui. Mais qu’est-ce qu’une théorie scientifique avant qu’elle ne soit prouvée si ce n’est une croyance? Philosophique certes, métaphysique même. Fondée sur une intuition! Et comment sont-elles formulées ces théories avant d’être validées ou non? Par l’expérience de pensée! C’est-à-dire résoudre un problème en utilisant la seule puissance de l’imagination humaine. cf article de France Culture pour les curieux.

Donc :

INTUITION x EXPERIENCE DE PENSEE = CONCEPT THEORIQUE

= LOI PHYSIQUE lorsque vérifiée / THEORIE PHILOSOPHIQUE, CONCEPT SPIRITUEL ou encore ESOTERIQUE lorsqu’invalidée.

La vérification scientifique est bien sûr importante dans la quête de vérité mais seulement pour en faire une loi. Cela fait une grande différence dans le résultat pour nous humains. Cependant le chemin reste le même entre un concept spirituel et une théorie scientifique. Une théorie philosophique est un concept qui n’a pas pu être vérifié scientifiquement. Est-il totalement faux pour autant? Il faudrait remonter à la nature de l’intuition pour en juger. Cette intuition est issue d’un ensemble d’énergie. Un ensemble d’énergie est-il faux? Cela n’a pas de sens. Seulement son interprétation peut l’être.

Concrètement, si les génies comme Galilée, ou Einstein n’avaient pas cru en l’existence de quelque chose d’autre que ce que l’on peut observer, nous serions encore plus ignorant. Ils ont osé remettre en cause. La clé est d’abord de croire pour pouvoir découvrir. Celui qui ne croit pas n’écoute pas son intuition, limite son potentiel. Je vous pose cette question: est-ce que l’éducation que nous recevons aujourd’hui encourage cette intuition?

Galilée est passé pour un fou furieux à l’époque, un illuminé total. Sommes-nous vraiment plus ouverts d’esprit aujourd’hui, 400 ans plus tard, face à des concepts nouveaux qui nous dérangent?

Alors en attendant les progrès de notre physique moderne, par exemple que la théorie des supercordes soient un jour validée (ou pas), lâchons prise pour ouvrir sur d’autres perspectives non limitatives. A la fin, même si elle s’avère fausse ou partiellement invalidée, jamais la physique quantique et la relativité n’avaient réussi à aller aussi loin ensemble dans l’étude de la Nature. Les mathématiciens qualifient de probable le fait qu’elle ne puisse être fausse. Les vibrations sont là, partout. Ecoutons-la musique. Nous sommes tellement emportés dans le tourbillon de nos vies sophistiquées que nous n’écoutons plus. Saviez-vous que nous étions arrivés aussi loin dans l’étude du fonctionnement universel? N’est-ce pas un tout petit peu plus important que le temps qu’il va faire demain ou le dernier gagnant de the Voice?

La mise en perspective est une bonne chose. Chacun ses intuitions. J’interprète malgré tout les choses par un filtre mental pour tenter de les exprimer. Les mots n’ont pas nécessairement le même sens pour vous que pour moi. Ils ne sont que concepts. La science est un concept vérifié par l’humain dans la Nature, une formule empruntée. Elle est née de l’observation d’une sensation ou d’une intuition humaine à partir de laquelle on peut prédire des résultats. Nous avons plutôt concentré nos efforts sur le concret. C’est le temps de l’intuition, pour rééquilibrer.

Pour conclure, je vais juste rester à ma place: un gars qui donne des axes de réflexions et qui propose un art de vivre pour les observer confortablement.

Pour ceux qui souhaitent aller plus loin, je partage ici un article très simple sur le lien entre la physique quantique (l’infiniment petit, l’étude des particules qui compose la matière), classique (ce qu’on apprend à l’école) et relativité (la matière à une échelle plus large avec la gravité).

Physique quantique, classique et relativité : quel rapport entre les 3 ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *