Le lien Science, Sport, Spiritualité

Aller à la source de toutes ces théories intéressantes (ennuyantes?) physiques, philosophiques, biologiques, bio énergétique etc. La source est le lien.

Le lien Science, Sport, Spiritualité

Pour moi c’est important. C’est une manière de justifier le lâcher prise. D’accepter de croire. Je fais très attention à mon analyse. J’essaie de vous donner le meilleur rendu (pas spécialement envie de passer pour un imbécile) depuis des bases solides. Tout est sujet à interprétation. Mais à la fin peu importe. Ceci est extrêmement riche en connaissances et accompagne le développement. Accessoirement je pense ne pas être le seul esprit critique à expérimenter, chercher des réponses, avant de partager l’idée. On trouve tellement d’âneries que la vérification est nécessaire. Et puis l’appropriation est toujours bénéfique. A propos de concept, la bonne réponse est celle que nous formulons par nous même.

Nous sommes cartésiens les occidentaux. Nous n’avons pas cette culture de l’énergie que les peuples asiatiques ont su développer.

Quand on rapproche les deux, la physique quantique (pas vraiment des rigolos) et les cultures comme le Taoïsme, le Bouddhisme, l’Hindouisme etc. ça dit la même chose: tout est composé de la même énergie cosmique. Dans l’univers tout est énergie. Y compris le corps humain, la pensée, tout ce que vous pouvez imaginer. TOUT. La science expliquera t’elle le spirituel un jour? Cocasse non?

Coupez. On résume:

L’atome est composé d’énergie (physique quantique). L’univers est composé d’atomes (physique de la matière). Nous sommes composés d’atomes (biologie).

A partir de là, moins de mal à lâcher prise. En plus ça tombe bien, ça rejoint cette intuition de l’existence d’une source d’énergie vaste. Infinie. Quand on regarde en nous, on sent une présence énergétique. Quelque chose d’autre. Plus grand que nous mais en même temps nous aussi. Est-ce cela la connexion à l’énergie? Il y a des méthodes pour entrainer cette connexion, notamment la méditation.

Attendez. Puisque nous sommes en train de dire que tout est énergie, il convient de souligner la pertinence de l’entraînement physique! Entretenir son corps est vital. C’est votre enveloppe énergétique matérielle. C’est notre habitat. Cela se répercute directement sur le bien être. L’énergie est en mouvement et le mouvement est énergie. Se nourrissant l’un de l’autre. Quand on ne pratique aucune activité physique c’est peut être difficile à percevoir mais combien de fois avez-vous entendu que le sport dynamise? Ne serait-ce que prendre une bonne marche! Demandez à vos amis comment ils se sentent après un entrainement, vous verrez. Je dis souvent que le sport est ma médecine.

Une question légitime serait, pourquoi le sport fait-il mal? Ou pourquoi nous n’aimons pas naturellement faire des efforts? C’est un bon sujet. Manger aussi est vital. Pourquoi manger est plaisant alors que l’entrainement physique ne l’est pas nécessairement?

Je vois deux explications:

  • Manger est un besoin plus immédiat que celui de bouger. 
  • Notre sophistication humaine est de moins en moins en ligne avec notre génome.

Par exemple, bouger pour manger est devenu optionnel alors que c’est écrit dans notre code génétique. Je ne parle même pas de la chasse, de la cueillette ou la culture. Sans rentrer dans ce détail: aujourd’hui vous pouvez vous faire livrer la nourriture et travailler de chez vous sans jamais mettre le nez dehors ni vous lever de votre chaise.

On ne peut pas revenir en arrière. Il n’est pas question de régresser. Mais qu’on se le dise, c’est une anomalie par rapport à l’état naturel. Comment seront les prochaines générations? Est-ce que notre code est en train de muter pour s’adapter à cette abondance superficielle? Prenons en conscience.

Comment se motiver à bouger alors qu’on en n’a pas besoin? Trouvez ce que vous aimez. C’est vrai pour l’activité physique, c’est vrai pour tout dans votre vie. Trouvez vos passions, elles seront faciles à exercer. Plus on est éloigné de ce que l’on aime faire, moins on a envie. Le moins on est aligné avec ce que l’on fait, le plus pénible c’est.

Prenons un exemple simple et populaire: le football (soccer). J’ai joué au football en France pendant 20 ans à partir de l’âge de 6 ans. Définissons cela par deux à trois entrainements semaines et un match. On observait toujours le même phénomène pendant les entrainements: le physique est ennuyant, difficile pour la plupart. La partie technique/tactique sans ballon, pareil. Ennuyant. La partie avec ballon, ça va mieux. Et tous attendent avec grande impatience le match à la fin, jouer au foot quoi! Ce pourquoi ils sont venus. Ce qui les passionne. Pour être meilleur individuellement et mieux servir l’équipe, il faut accepter de faire du physique et de la technique. Pour être meilleur en temps qu’équipe, de la tactique. En général, enfant on a du mal à saisir ça et se canaliser. Clairement, la partie sans ballon et la tactique, ce n’est pas intéressant pour les jeunes. Mais nécessaire au bon football. L’enfant n’a pas forcement le recul pour comprendre ça. La seule chose qui compte est le match de fin. On accepte les phases d’entraînements pour la récompense, le jeu. Le joueur adulte a une vision plus globale, une meilleure prise de recul. Il saisit l’intéret de l’entrainement. Bien que la partie physique puisse lui demander de l’abnégation – il n’est pas venu pour courir LUI, il est venu pour jouer au foot! – il le fait pour l’équipe. La prise de recul permet la prise de conscience, la compréhension, qui mène à l’abnégation.

Je pense qu’on peut méditer là-dessus ensemble.

Plus notre compréhension du mouvement et de l’énergie est ancrée, moins il est couteux de faire un effort physique. Le mental, notre coté logique, entend que c’est pour son bien et il n’émet pas de frein. Voilà comment le mental peut devenir votre allié comme votre ennemi. Nous ferons un article à ce sujet.

Le matérialisme a nourrit l’Ego. Il l’a engraissé si bien qu’aujourd’hui notre société moderne en est malade. Heureusement une prise de conscience collective s’opère et se manifeste par différents mouvements: la philosophie moderne, le minimalisme, les blogs de développement personnel, les sports spirituels comme le Yoga, la méditation, l’agriculture biologique, les mouvements alimentaires, etc. S’élever par la prise de conscience, par l’esprit, afin de dépasser le matérialisme.

Pour commencer, c’est respecter ce que l’on est. Trouver son énergie. Bouger avec elle.

Faites du sport 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *