Superalimentation, source de santé, part. 3

Suite et fin de la série superalimentation.

Ceci est un article pratique! Savez-vous ce que l’on nomme par superalimentation? Comme pour les exercices et les méthodes d’entraînement, parmi les aliments, il en existerait des meilleurs que d’autres pour chacun d’entre nous. Il s’agit de la troisième partie de la série superalimentation, dans laquelle je dresse une liste superalimentation, celle qui compose mon alimentation. Pour lire la partie 2, cliquez ici.

superalimentation

26. La salade: toutes les salades, roquettes, cresson, feuilles de pissenlit, épinards, mais aussi les endives!  Aliments indispensables, les salades offrent une richesse nutritionnelle incomparable.  Elles sont légères, elles regorgent de minéraux, de vitamines et de nutriments. De plus nous les consommons crues, ce qui conserve le plein apport.

27. Les haricots et les légumineuses en général. J’ai déjà exposé le cas lentilles. Bien entendu haricots et autres légumineuses sont très bons pour votre santé et présentent moult qualités. En fait, elles sont très saines pour le cœur! Les légumineuses sont riches en fibres et renferment des vitamines et des minéraux essentiels comme du fer, du potassium et de l’acide folique. En ce qui concerne les protéines, elles sont bien fournis également.

Elles contiennent également des antioxydants et d’autres composés végétaux qui empêchent l’oxydation du cholestérol LDL et améliorent la santé des artères.

Comme les lentilles elles sont abordables, favorisent une agriculture durable, et sont polyvalentes dans le sens où on peut en mettre un peu dans tous les plats à tous les repas.  

28. Le kiwi: je ne sais pas ce que vous en pensez mais j’en raffole. On a l’impression d’avaler une gourde de potion magique. Par chance je ne suis pas tombé dedans quand j’étais petit, alors j’y ai droit 😉

Et pour cause, le kiwi est le roi des vitamines. Ce petit fruit vert au pelage doux est une excellente source de fibres, de vitamine C, de vitamine K, d’antioxydants et d’acide folique. Le kiwi est reconnu pour réduire la pression sanguine, prévenir certains cancers, prévenir la dégénérescence maculaire et pour favoriser la perte de poids. Rien que ça.

En détail, il est:

  • Bon pour le coeur: manger 2 ou 3 kiwis par jour pendant 1 mois diminuerait l’agrégation plaquettaire et le taux de triglycérides, deux facteurs associés aux maladies cardiovasculaires.
  • Renforce les veines et les vaisseaux: les vitamines E et C présentes dans le kiwi favorisent la circulation sanguine, évitant la formation de calculs ou de caillots.
  • Favorise la cicatrisation: une étude menée chez le rat a démontré que le kiwi contribuerait à la cicatrisation des plaies mieux qu’une crème antimicrobienne traditionnelle.
  • Antioxydant  le kiwi permet aux cellules du sang de mieux résister au vieillissement. Ce pouvoir antioxydant serait dû, outre sa richesse en vitamine C, à la présence de composés phénoliques aux propriétés antioxydantes.
  • Ralentit l’ostéoporose: très alcalinisant et riche en minéraux, le kiwi permet au corps de ne pas puiser dans ses réserves minérales situées dans les os, et retarde ainsi l’apparition de l’ostéoporose.

Petit mais costaud ce kiwi.superalimentation

29. Les betteraves, une véritable bombe d’éléments nutritifs naturels! La betterave est une source d’acide folique, de fibres, et de composés organiques. Elle s’inscrit dans la superalimentation du fait de ses propriétés antioxydantes, mais aussi de sa richesse en calcium, en fer, en minéraux et en vitamines. En gros, il y a à peu près tout dans la betterave.

C’est un légume bourré de nitrates qui permet d’augmenter les performances sportives.  Comment? Qu’est-ce que j’apprends? Alors que le nitrite protège les veines contre les lésions, le monoxyde d’azote les rend plus élastiques. La nutrition sanguine et l’alimentation en oxygène des cellules augmentent, la capacité des muscles augmente, ainsi que l’endurance. De plus, le jus de betterave aiderait les personnes âgées à lutter contre la maladie d’Alzheimer, dilatant les vaisseaux sanguins et faisant baisser la pression artérielle. Il a été prouvé que la betterave permet d’augmenter le taux de globules blancs (défenseurs de l’organisme) et les globules rouges (capteurs d’oxygène), ce qui permet de faciliter la circulation du sang. On qualifie également la betterave de légume tonifiant et vivifiant : sa teneur en glucides (8 à 10 %) est une véritable source d’énergie. Il faudrait être fou pour ne pas manger de betterave.

Toujours avec intelligence. Une telle bombe nutritive ne doit pas être consommée à outrance. La surconsommation de betterave peut entrainer des désagréments. Respecter l’équilibre.

30. Les graines de chia, louées par les nutritionnistes depuis plusieurs années, n’ont pas usurpé leur réputation… Issues de la famille des sauges cultivée par les Aztèques (on est dans les grains anciens ici), elles renferment des doses exceptionnelles d’acides gras oméga-3, de vitamines et d’antioxydants pour lutter contre le vieillissement cellulaire. Sans gluten, oui Madame ! Ces graines sont hautement diététiques et saines. Pour profiter de ces bienfaits, saupoudrez généreusement vos plats avec, ou encore mélangez les avec du lait de soja ou dans un yaourt… Personnellement je les prépare en les laissant imbiber dans le lait d’amande ou de soja pendant quelques heures. Elles forment une pâte qui ressemble à un amoncellement de cellules vues au microscope. On a vraiment l’impression d’avaler de la vie. Vous pouvez vous en procurer ici. Miam.

31. Cacao, et le ….. Chocolat ! C’est le moment gourmand de la superalimentation. Le cacao (cru) serait l’aliment le plus riche en flavonoïdes qui sont comme vous le savez maintenant, des antioxydants. Une étude aux États-Unis affirme que le cacao cru renfermerait presque deux fois plus d’antioxydants que le vin rouge et plus de trois fois plus que le thé vert. Peu importe qui possède le plus ou le moins, le cacao est définitivement bon pour la santé. Il est consommé depuis des décennies par les peuples d’Amérique du Sud, qui l’utilisaient comme monnaie d’échange, mais aussi pour guérir et prévenir tous les maux. Donc niveau antioxydants on est bien. Ce qui m’intéresse le plus personnellement en ce superaliment c’est sa richesse en magnésium. Comme de raison, il s’agit du minéral le plus déficitaire dans les zones dites développées. Le magnésium est un incroyable composant qui participe au métabolisme, aide à la récupération musculaire, à contrer le stress, il permet de baisser la pression artérielle et assure en outre le bon fonctionnement du système nerveux. Rien que ça. En matière de bonne énergie, penser donc à consommer suffisamment de magnésium. En revanche, désolé mais le chocolat ne contient pas autant de nutriment que le cacao cru. Cependant quelques carrés de chocolat noir, le plus proche du 100% cacao possible, ne sont vraiment pas une mauvaise idée 😉

32. Le raisin – comme les pommes, idéal pour un nettoyage du matériel en profondeur! Un fruit au goût sucré dont les vertus curatives lui confèrent un rang privilégié. Il possède plusieurs cordes à son arc:

  • Stimulant digestif, il est efficace donc contre la constipation. Il améliore le métabolisme. Le raisin fait preuve d’un important effet détox tout en favorisant l’élimination des toxines accumulées. La cure de raisin est largement pratiquée par les adeptes d’une alimentation saine.
  • Anti-inflammatoire par excellence, il est le remède naturel de nombreuses maladies inflammatoires, arthrose, maladies cardio-vasculaires.
  • Trésor d’énergie, il est riche en fructose et en glucose. Il est un des fruits les plus caloriques mais reste cependant très digeste. Le raisin est gorgé d’antioxydants, potassium, sélénium. Source de tonus, il est particulièrement recommandé à tous ceux qui ont de grands besoins énergétiques, enfants, sportifs et personnes en convalescence. Il soulage également les symptômes allergiques.
  • Purificateur de sang: le raisin purifie le sang, renforce les parois des vaisseaux sanguins. L’extrait de pépins de raisin lutte contre la fragilité capillaire et les veines variqueuses.
  • Alcalinisant: il aide à restaurer l’équilibre acido-basique et favorise le processus naturel alcalinisant de l’organisme.
  • Protecteur du système nerveux, l’huile de pépins de raisin contribue à protéger le système nerveux et le cerveau. Sa consommation est particulièrement bénéfique durant une période de stress et de surcharge.  En outre, l’huile de pépins de raisin protège et rajeunit la peau, ce qui le rend un composant essentiel des produit cosmétiques.

33. Le poireau, oui Monsieur. Un légume si ordinaire que sa banalité nous en ferait presque oublier toutes ses qualités nutritionnelles ! Le poireau est très TRES riche en fibres. Grâce à cette teneur, il présente un double avantage: il est léger tout en étant consistant.

superalimentation

En effet sa richesse en fibres augmente la satiété. De plus, pauvre en calories et en lipides, il permet de manger à sa faim sans restriction de quantité tout en fournissant un apport solide en vitamines et minéraux. Le poireau est aussi un excellent diurétique. Il contient des substances soufrées offrant un effet protecteur contre les maladies. De plus, le poireau montre une richesse en vitamines : bêta-carotène, vitamine B9, vitamine C. Cette dernière protège nos cellules du vieillissement et du développement des maladies en protégeant des infections. (Rappelons également que la vitamine C joue un rôle dans les fonctions détoxifiantes du foie et favorise l’absorption du fer). Et ce n’est pas tout : la vitamine E contenue dans le poireau protège les tissus de l’oxydation et agit contre leur vieillissement.  Oui, le poireau peut être votre meilleure crème de jeunesse.

Enfin pour terminer avec le cas Poireau,  il est costaud en sels minéraux, et notamment en potassium qui agit sur la diminution de la pression artérielle. Il réduit le risque de coagulation. Rappelons que l’apport en fibres fait baisser le taux de cholestérol. Il a du coeur le poireau.

34. Les choux, chou frisé (kale), etc, sont eux aussi excellents pour la santé. On doit aux végétariens le retour du kale sur les étales depuis quelques années et nous pouvons leur dire merci car il avait été quelque peu délaissé (oublié?) par nos cuisines. À leur tour, ils sont des concentrés exceptionnels de vitamines, minéraux et antioxydants. Le kale notamment possède une richesse en vitamines peu commune. Quelques chiffres pour réaliser à quel point : 100 grammes couvrent largement nos besoins journaliers en vitamine A, vitamine C ou encore en vitamine K, pour un apport calorique de 50 kcal seulement… Et comme il est riche en fibres solubles et insolubles, il ralentit le passage du glucose dans le sang : un véritable allié de notre glycémie.

Ce légume procure presque 6 fois plus de vitamine K que nécessaire à notre apport journalier. Or cette vitamine joue un rôle primordial dans le processus de coagulation sanguine et la prévention de l’ostéoporose.

Sa teneur exceptionnelle en vitamines A et C, toutes deux antioxydantes, permet de lutter efficacement contre le vieillissement prématuré de la peau, aide à stimuler notre système immunitaire et facilite l’absorption de fer. Je vous fait grace de sa teneur élevée en calcium et en potassium. Incroyable comme la nature est bien faite, elle permet même de varier son alimentation.

35. La noix de coco, qui peut être utilisée sous bien des formes, alimentaires comme cutanées d’ailleurs ou encore capillaires. Il n’y a vraiment rien à jeter de cette noix. Hydratant et adoucissant pour la peau et les cheveux, voyons comment elle interagit avec l’organisme humain. Tout d’abord sa particularité est quelle est très grasse ! Elle a une teneur élevée en acides gras saturés. Oui mais: ces acides gras saturés sont des triglycérides à chaine moyenne (TCM). Les TCM ne sont pas stockés dans nos réserves de gras (cuisses, fesses, ventre, etc). Ils passent rapidement dans le corps et sont convertis en énergie. Ils ne forment pas de dépôts graisseux contrairement aux acides gras à chaine longue des graisses animales.

L’huile de coco apporte moulte bonnes choses à notre organisme et contribue à nous maintenir en bonne santé. Elle est très riche en nutriments essentiels. Elle contient du potassium, du fer, du magnésium, du phosphore, du cuivre, du zinc et des vitamines A et E qui elles contribuent à une bonne vue et ralentit le vieillissement des tissus. Elle est également riche en antioxydants aux vertus inflammatoires et en vitamines K.

Donc très nutritive et facilement assimilable. L’eau de coco est très appréciée des sportifs qui l’utilisent pour recharger l’organisme en sels minéraux après le sport.

Dernière parenthèse: les peuples sous les tropiques sont de gros consommateurs de noix de coco sous toutes ses formes et ils s’avère que la population est en bonne santé. Depuis des siècles, l’huile de coco est à la fois un aliment et un remède en Asie, en Inde ou en Polynésie. Elle fait partie intégrante de l’alimentation et les scientifiques pensent que cela explique le faible pourcentage de maladies cardiaques, de cancers et autres maladies dégénératives chez les populations locales.

En plus vous pouvez remplacer l’huile de cuisson ou le beurre dans toutes vos recettes préférées. Cette huile est idéale pour cuisiner les pâtisseries. Allo Maman? 😉

superalimentation
une noix de coco pour réhydrater, sur la route en Thaïlande

36. La grenade qui se caractérise par son pouvoir antioxydant, 3 à 4 fois supérieur à celui du vin rouge et du thé… Pour rappel ils contribuent à lutter contre le vieillissement cellulaire.

37. Les cucurbitacées c’est-à-dire les courges, citrouilles, potirons, etc. Elles sont:

  • Peu caloriques
  • Source de vitamine A
  • Riches en antioxydants
  • Riches en fibres
  • Stimulantes pour le transit intestinal

Parmi les courges, parenthèse sur un superaliment dissimulé que j’aime beaucoup, et que nous avons souvent tendance à oublier, voire jeté aux ordures: les graines de citrouille. Les graines de citrouille sont des snacks énergisants pleins d’éléments nutritifs étonnants. Elles contiennent des éléments essentiels comme le magnésium, le zinc, le cuivre, des protéines, le tryptophane, et d’autres. Mais également des graisses très saines et des antioxydants, de sorte qu’elles nous remplissent de protéines à faible indice glycémique, de fibres, et ajoutent ainsi un coup de fouet nutritionnel puissant.

Elles possèdent bien des qualités mais retenons:

  • Riche en magnésium: vous savez maintenant que c’est une vertu devenue rare dans nos sociétés modernes et que nombre d’entre nous manque de ce nutriment essentiel. Vous en avez encore plus besoin si vous êtes un athlète.
  • Riche en zinc: les graines de citrouille contiennent une forte quantité de zinc, qui non seulement sert à votre système immunitaire et vous aider à combattre les rhumes et la grippe, mais aussi comme aliment nutritif pour le cerveau et l’humeur.
  • Enfin un mot sur le tryptophane: il est la matière première pour que notre corps produise de la sérotonine, le neurotransmetteur du cerveau pour “se sentir bien”… Rien que ça. Rassurez-vous on retrouve cette substance dans un certain nombre d’éléments listés ici 😉 Et cela me fait penser que je devrais écrire un texte sur les hormones. Ne pensez-vous pas?

En attendant, ne jetez plus vos graines de citrouille, mangez-les!

superalimentation

38. L’artichaut et le radis noir. Alors ces gars n’ont pas exactement les mêmes apports, certes, mais en plus d’être intégrés dans mon alimentation parce qu’ils sont excellents, ils présentent des avantages pour le bon fonctionnement du foie. Qui comme vous le savez, est le centre de la fonctionne hépatique… En complément alimentaire naturel pour nettoyer l’appareil digestif j’utilise ces ingrédients en ampoule, demander par exemple le Raphanus Potier en pharmacie ou parapharmacie. Autrement en ligne voici le radis noir et voici le combo artichaut / radis noir 😉

39. Le magnésium marin est un autre complément alimentaire que j’utilise. Comme nous l’avons vu, le magnésium peut se faire rare dans nos sociétés. Ainsi je compense parfois avec des compléments comme celui-ci.

40. Les algues sont de vraies bombes nutritives, et en particulier la spiruline pour sa richesse en protéines. Ses proches parents que sont la chlorelle et la klamath sont encore peu employées. Toutes ces algues d’eau douce sont une superalimentation très reconstituante. Chacune affiche sa spécificité: la klamath est utile pour renforcer l’organisme soumis à l’effort physique et intellectuel, la chlorelle est ventée pour son action chélatrice et détoxifiante des métaux lourds, la spiruline est l’aliment du sportif car elle est riche en fer et vitamine B12. Je pense essayer la klamath prochainement.

41. La tomate présente elle aussi une liste impressionnante de bienfaits. Tout d’abord elle contribue à la santé cardiaque: elle réduit le risque d’accidents vasculaires cérébraux, en plus de prévenir les maladies cardiovasculaires. De nombreuses études réalisées sur la tomate ont montré que sa consommation fréquente réduit significativement le mauvais cholestérol, empêchant ainsi les artères de durcir. La tomate est un aliment riche en lycopène : un antioxydant particulièrement efficace contre les radicaux libres… une substance qui peut prévenir certains types de cancer, notamment les cancers du côlon, du sein et de la prostate. Ses avantages sont tellement importants par rapport à cette maladie que certaines personnes atteintes de l’un de ces cancers ont réagi très favorablement à la consommation fréquente de cet aliment.

Cela lui confère aussi des propriété antivieillissement.

La tomate serait très bonne contre le diabète. Elle renforce le système immunitaire, notamment par sa teneur en vitamine C. Elle peut aider à perdre du poids. Elle contribue également à :

  • améliorer la vue ou du moins contribuer à freiner sa dégradation
  • améliorer la santé intestinale
  • améliorer et contrôler l’hypertension
  • prendre soin de la peau, des dents et des cheveux
  • renforcer les os
  • prévenir les infections des voies urinaires

Pour résumer en une phrase, la tomate favorise la pleine santé du corps humain. Très utile pour toute la famille, sous multiples formes. En saison, il n’y a aucune raison de ne pas manger de la tomate tous les jours tellement c’est bon, et bon pour nous.

42. Les graines de chanvre – c’est de la bonne – très bonne, protéine 😉 c’est d’ailleurs avec la spiruline la seule source de protéines que j’utilise en complément alimentaire lorsque mon entrainement le justifie (des semaines d’intensité où je m’entraine deux fois par jour par exemple). Ce n’est clairement pas nécessaire en temps normal (c’est-à-dire 1 entrainement par jour), mais à ceux qui prennent des protéines de lait ou je ne sais quoi, étudiez cette alternative… elle est l’une des formes de protéines végétales des plus efficaces et assimilables par l’organisme en raison de sa haute biodisponibilité.  Elle contient presque tous les acides aminés essentiels dont les corps et les muscles ont besoin afin de créer de nouveaux tissus musculaires et elle vient, si vous la choisissez correctement, directement du champs bio. Voir celle que j’utilise.

43. Les poivrons avec en particulier les poivrons rouges qui sont riches en vitamines C et A, toutes deux essentielles au système immunitaire sain. Ils sont également bourrés d’antioxydants.

44. Les abricots ! Savoureux et gorgé de soleil, l’abricot est un fruit superbe. Il est peu calorique, riche en fibres. Pour faire le plein d’énergie ou inclure plus de fruits dans votre assiette, n’hésitez pas à consommer régulièrement des abricots. L’abricot renferme également de nombreux minéraux, en particulier du potassium, favorisant le bon fonctionnement neuromusculaire, ainsi que du fer, indispensable à la formation des globules rouges.

45. Le melon cantaloup obtient sa place en superalimentation grâce aux caroténoïdes, responsable de sa couleur orange. Ils sont des nutriments réputés excellents pour la santé! Et en particulier la peau. La vitamine A et ses dérivés renforcent la reproduction cellulaire. Elles aident à garder un teint hâlé. Le melon est très peu calorique, plein d’eau, idéal pour l’hydratation. Bien qu’il soit sucré, sa charge glycémique est basse. Sans compter que, pour un aliment aussi léger, il est particulièrement riche en micronutriments: une portion fournit plus de la moitié de l’apport quotidien recommandé en vitamines A et C. Le melon en saison, c’est bon.

superalimentation

46. Ce bon fenouil! Pratiquement oublié lui aussi, et surtout sous-estimé. Très fort en vitamines C, en fibres, en antioxydants, et aussi un composé organique qui lui est propre : l’anéthol. Il donne son goût à l’anis et au fenouil notamment. Des recherches ont montré qu’il était capable de bloquer / limiter le développement de certains cancers. Enfin, le fenouil est un excellent régulateur de la fonction digestive. Ses atouts nutritionnels (vitamine C, vitamine B9, provitamine A, fibres, minéraux, oligo-éléments…) en font un allié solide pour une alimentation équilibrée.

47. Les grains anciens tels que le quinoa, l’épeautre ou encore le millet sont favorables à la bonne santé et ils présentent une excellente alternative aux pastas, riz, semoule. Découvrez ou redécouvrez-les. Sous leur forme complète ils présentent des apports n nutritifs très intéressants, notamment fibres et protéines végétales.

48. Le café: sujet à débat, à juste titre. Nous sommes très différents faces à la caféine. Question génétique. Alors je vais vous livrer mon opinion personnelle: je pense être un cas assez classique, je la supporte bien. En revanche en abuser durant la journée apporte son lot de mauvais effets comme  excitations, palpitations, tensions, puis fatigue. Jusqu’ici rien de nouveau. Donc, ne pas en abuser, consommer le matin, et rouler jeunesse. Néanmoins ce que je trouve intéressant à noter est l’état que le café procure. Un état alerte, d’activité voire d’hyperactivité, qui peut être utile parfois en matière de productivité et permettre une concentration précise. A contrario, cet état est loin du calme et de la sérénité. Il est tendu, non fluide. Ainsi il nuira à des moments de créativité, de méditations, de réflexions profondes. Je trouve qu’il limite les capacités sensorielles et inhibe la conscience, en réduisant son champ. De plus son côté création de dépendance me déplaît. En revanche, il porte aussi son lot de qualités. Avec modération pour ma part donc, lorsque cela relève du plaisir ou que l’occasion est utile, pas systématiquement. Si le sujet vous intéresse et que vous lisez l’anglais, je vous recommande cet article de Steve Pavlina, brillant blogger US, au sujet de pourquoi et comment il a arrêté le café. C’est ici. (N’oubliez pas de revenir sur mon blog, je suis quand même vachement plus drôle.)

Je pense cependant que le café mérite de figurer dans cette liste car il influe directement et visiblement sur notre état pour la plupart d’entre nous. Il est un stimulant naturel incroyable. À bon escient, il peut s’apparenter à une potion magique dont il faut ne pas devenir l’esclave. Je peux dire que le café fait partie de mon alimentation. En sera-t-il toujours ainsi? Rien n’est moins sûr, j’ai beaucoup apprécié ma dernière expérience sans lui.

superalimentation

49. Le thé est lui aussi un stimulant même s’il est moins chargé en caféine que le café lui-même. Même réflexion ici, libre à chacun de constater son assimilation et ses effets. Personnellement le thé vert fait partie de ma consommation, j’aime ses qualités detox notamment. Doux et moins créateur de dépendance pour l’organisme, il est une bonne alternative au café.

50. Et le meilleur pour la fin : le nutella  l’eau. Et oui.. une des bases solides de la vie.

En établissant cette liste tout d’abord par mes habitudes alimentaires et ensuite par recherche, je me suis rendu compte que j’avais naturellement tourné mon alimentation quotidienne vers les superaliments. Ainsi, il apparaît que je consomme sur une base hebdomadaire environ 80% des aliments présents dans cet article, au regard de la saison et du marché.

Lorsque nous l’analysons de plus près, nous nous rendons vite compte que la viande n’y occupe qu’une faible place. Ainsi il devrait en être de même dans notre alimentation quotidienne.

À propos du terme superalimentation

Le terme superaliment ou superalimentation est aussi marketing. Globalement, un aliment issu d’un environnement naturel ou biologique est bon pour l’organisme. Il peut être réducteur de mettre l’un au-dessus des autres. La plupart des aliments naturels pourraient figurer dans la liste superalimentation. La richesse réside dans la diversité et la variété. La liste des bons aliments est vaste, chacun peut facilement établir son propre panier en fonction de ses besoins nutritionnels propres, du marché et de ses goûts.

Cependant nous sommes partis si loin de la bonne pratique dans la consommation alimentaire que si le marketing, par quelques tours dont il a le secret, peut faire effet inverse et ramener du monde sur le bon chemin, celui d’une superalimentation saine, laissons-le donc réparer un peu.

Le nutritionniste Jean-Claude Moubarac, qui a travaillé sur le guide alimentaire brésilien, considéré comme un modèle en la matière, estime qu’il faudrait bannir le mot « superaliment ». Selon lui, aucun aliment ne peut réussir à combler tous nos besoins, c’est plutôt la manière de combiner ceux-ci qui influence notre santé. En fait, la qualité des aliments ne devrait pas être évaluée selon leurs nutriments, mais selon leur niveau de transformation.

Voici sa définition de superalimentation:

« Les aliments qui sont sains sont des aliments frais comme les fruits, les légumes, les légumineuses, les noix, la viande, ou à peine transformés comme les fruits séchés, le lait ou le yogourt. Si on pige parmi ces aliments et qu’on les cuisine sans utiliser trop de sucre, trop d’huile ou trop de sel, on obtient un repas équilibré. » — Jean-Claude Moubarac

Bien vu JC. Avec un bémol tout de même: une parenthèse sur les produits laitiers et le gluten. Alors on désamorce tout de suite: je ne suis pas contre et même pire, j’en consomme. Un vrai dur. Cependant, j’ai réduit considérablement ma consommation de ces deux ingrédients. Pourquoi?

Je ne suis intolérant ni à l’un ni à l’autre, comme la majorité d’entre nous tout de même. L’aspect médical ne me concerne donc pas. Et pourtant, je me suis rendu compte qu’ils alourdissaient la digestion. En d’autres termes, ces ingrédients ont tendance à surcharger les organes digestifs. Ils mobilisent et drainent l’énergie du corps. Pour ma part, j’aime employer cette énergie à d’autres tâches. J’aime qu’elle soit disponible, au service de mon mouvement et de mon esprit. Pas l’esclave des ballonnements. Parce que j’ai la chance de pouvoir en consommer et que je ne suis pas partisan des régimes restrictifs, je continuerai d’en user. Mais définitivement à petites doses et sur une base non régulière.

En somme, une superalimentation est assez basique et pleine de bon sens: plus vous mettrez des bonnes choses dans votre estomac, plus vous en tirerez santé. Cette connaissance d’une superalimentation est un trésor pour qui sait en faire une habitude alimentaire. Une routine pratique. Elle n’est pas un remède miracle, mais un allié du quotidien pour le bon fonctionnement de nos organismes.

superalimentation

Une superalimentation est composée de superaliments qui possèdent un dénominateur commun: ils sont bruts. Pas ou peu transformés par rapport à leur état naturel. L’idée est de les consommer dans ce même esprit. Cuisinez les superaliments le moins possible afin de conserver toutes leurs vertus. Variez les saveurs le plus possible en remplissant vos assiettes de ces bons ingrédients.

Superalimentation rime avec naturel, bio dans le sens pure du terme et non marketing. La nature a déjà tout prévu. Il n’existe rien de plus parfait. Il suffit de la suivre.

Finalement ce qui était un aliment sain par le passé est appelé superalimentation au 21ème siècle. Restons simple. Ne changeons pas ce qui est déjà très bon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *