Ido Portal, de l’importance du mouvement

Ido Portal ou l’un des docteurs des maux du 21ème siècle. Ce maître de mouvement est celui qui, mis en lumière par le célèbre combattant d’arts martiaux mixtes Conor McGregor, replaça la locomotion au coeur de la conscience collective. Nous allons voir qui est-il et pourquoi son oeuvre sera majeure. Le paysage du sport et du fitness va changer et cela a déjà commencé.

Qui est Ido Portal ?

Ido Portal est un athlète Israélien. Son contact avec le mouvement est d’abord forgé par la capoeira, pratique qu’il commence à l’âge de 15 ans. La capoeira est un art martial brésilien qui combine musique, danse, acrobatie et combat. Un terreau extrêmement fertile au mouvement, sous toutes ses formes.

Ainsi ce cadre de jeu, ouvert sur la combinaison d’aptitudes diverses et variées comme le contact avec le sol, le rythme, la musicalité, le déplacement dans l’espace via les acrobaties, les interactions, influencera Ido Portal dans son cheminement et l’élaboration de sa méthode.

De cette base solide, Ido Portal va s’émanciper et élargir sa vision jusqu’à observer une approche la plus large et globale possible du mouvement humain. Menant une forme de généalogie, il va remonter à la source du mouvement pour définir ce qui lui est essentiel. Ce qui l’anime et le nourrit afin qu’il développe ou conserve toute sa santé et son potentiel.

Il rapproche alors le système nerveux du système musculaire. Pour lui, le mouvement est le résultat de connexions neuronales. Point fondamental de son oeuvre qui rejoint un courant de pensée scientifique, celui selon lequel la raison d’être du cerveau est le mouvement.

En outre, un nouveau mouvement est un nouveau monde qui s’ouvre. Il formule la création de possibilités: le développement du potentiel champ d’action physique, comme psychique.

La méthode Ido Portal

Dans son approche, Ido Portal va parcourir le monde en cherchant à rencontrer les plus grands maîtres de mouvement, chacun dans leur spécialité: yoga, haltérophilie, cirque, parcours, arts martiaux, etc. Si cet enseignement est riche, il se dira déçu des spécialistes. Non pas dans leur art, mais dans le fait que cette spécialisation les aurait déformé ou empêché de parvenir à la complétude. En effet, ils sont excellents sur une chose en particulier mais décevant sur un score global. Or la préoccupation d’Ido est de développer un corps capable de tout faire.

Piochant dans les techniques des maîtres, Ido Portal s’intéresse aux techniques de respiration et aux différents types de nutrition. Il peaufine sa méthode en conservant un spectre le plus ouvert possible afin de maintenir les possibilités, la créativité et les connexions, élevées. Il cesse de s’identifier comme un pratiquant de capoeira ou un gymnaste. La vision spécialiste entrainant une forme de sclérose, il s’en détache pour s’intéresser aux qualités physiques globales, à leur équilibre et leur interaction prépondérante avec le système nerveux. Dès lors, tout devient transverse.

Pour le monde du fitness, cette approche est aussi révolutionnaire que dangereuse. Elle représente un changement de paradigme. Et là où nous pouvons penser qu’elle marquera son temps et l’imaginaire collectif est qu’elle fût, comme toute révolution, tout d’abord considérée comme ridicule. Un jour prochain, elle sera évidente. Elle l’est déjà pour les pionniers.

Ido Portal a fondé la movement culture (la culture du mouvement) et la méthode Ido Portal. Si nous devions la résumer, il s’agit d’apprendre constamment de nouveaux mouvements, se perfectionner (en menant si besoin des cycles de spécialisation), et enfin entretenir la maîtrise dans le temps alors que l’apprentissage d’autre chose se poursuit. En somme, du développement personnel.

Pourquoi son oeuvre sera majeure ?

Son influence sur le monde du sport et la conscience du corps dans les sports est déjà majeure chez les athlètes professionnels. De fait il apporte une dimension psychique nouvelle qui répond à un besoin chez les humains en quête de performance et de développement. Sa pratique augmente la potentialité et l’adaptabilité des individus.

Le message a trouvé un puissant écho dans les sports de combat dans un premier temps. Il n’est pas surprenant que le MMA soit l’un des pionniers. En effet, les arts martiaux mixtes par essence représentent une pratique ouverte, à l’écoute des meilleures techniques de combat, de préparation physique, de mouvement. Pour rester au haut niveau et relever la performance, les athlètes du MMA ont dû sans cesse se renouveler et absorber les meilleures pratiques.

Par ailleurs peut-être savez-vous que si Cuba a le plus grand nombre de boxeurs médaillés olympiques par habitant au monde ce n’est ni par hasard, ni par moyens financiers. Certes il y a une forte culture de la boxe anglaise chez les Cubains, comme chez les Américains ou les Anglais. La différence? La danse. La musicalité et le rythme que celle-ci permet de développer. À l’entraînement de boxe, alors que nous apprenons des enchainements précis par répétition, les Cubains dansent. Ils intègrent une fluidité et une manière de bouger qui devient illisible et naturelle. Ils créent des connexions qui sortent des schémas habituels. N’est-ce pas le propre de la création?

Mais la culture du mouvement ne se cantonne pas au monde du sport. Elle s’étend à d’autres domaines comme le management. Ainsi des entreprises de premier rang comme Google ou Facebook font appel aux services d’Ido Portal. Ils ont compris que le pouvoir de création découle du bien-être. Que la performance véritable provient de l’alignement. Ceci s’applique à l’échelle individuelle, dans l’intériorité de chacun, pour une répercussion et une synergie collective. En d’autres termes, si les humains d’un groupe, dont ils sont la ressource principale, s’éclatent, se sentent bien et plein d’énergie, ils seront naturellement performants.

Nul doute que cette approche holistique par le mouvement ruissellera vers le grand public. Le fitness tel qu’il est défini et enseigné aujourd’hui pourrait ne plus avoir de sens face à cette approche. Pour Ido, le fitness est étriqué. Un petit monde au sein de l’univers du mouvement. Il se montre limité, pollué. En réalité, les personnes qui pratiquent le mouvement simplement ne manquent de rien. Le mouvement, le poids du corps, la gravité, l’espace. Tout est toujours là, disponible à volonté de créativité. Intégrer la conscience à la pratique, au service de la créativité et du bien-être, semble un chemin aussi raisonnable que nécessaire.

Aussi suis-je convaincu du bien-fondé de cette méthode. En 2017 alors que je définissais mon propre système à des fins empiriques (système VCLP), le mouvement est apparu de manière extraordinairement évidente comme l’un des trois piliers. Au même titre que l’alimentation et la conscience.

Ces deux autres fondamentaux sont intrinsèquement liés au mouvement. Si Ido Portal ne s’attarde pas sur l’alimentation, il convient de savoir qu’il pratique le régime paléo depuis des années. Cette considération a naturellement été pensée dans son art de vivre. Elle doit rester ouverte et évolutive.

D’ailleurs l’alimentation comme art de vivre fût remarquablement couverte par son concitoyen Ori Hofmekler dans le régime du guerrier. Méthode qui représente une solution à la fois plus complète et moins contraignante que le régime paléo, et que je pratique depuis plus de 10 ans.

Pour conclure, Ido met la conscience au coeur de son approche du mouvement humain. Ainsi chacun des piliers contient les autres en son essence. Ils sont intriqués, influent les uns sur les autres. Ils forment un système et ne peuvent être observés individuellement.

Le mouvement est un trésor, un lien avec la vie. Ci-dessous l’apologie de la connexion avec le sol selon Ido. Sagesse. Page Facebook d’Ido Portal.

View this post on Instagram

This connection to the ground, the ability to reach down, place my hand on it, shift weight, morph to a horizontal moving creature or invert, flip over, etc is an absolute treasure and pleasure to posses and to maintain. As children – we all have a strong relationship to the ground but most of us are part of a culture which very quickly move it’s kids away from it. The ‘earthy’ more traditional cultures (like in Africa) maintain a strong connection with the earth and with it the human form and function is kept in a different state than in the west. Touching the ground daily is something powerful we can do to keep ourselves… GROUNDED, happy, connected, strong, nimble and well oriented. It’s of course much more than just ‘touching it’ and requires one to study the interaction between body and ground. I highly recommend everyone to make some educational efforts in that direction and we have been investing large efforts in guiding our students in this direction both through our online education and in person events. Gratitude for another beautiful day of moving on this earth, under the sun and with wind in my hair. #movementculture #idoportal

A post shared by Ido Portal – Movement Culture (@portal.ido) on

Ido Portal et son approche redonnent au mouvement sa place et sa juste valeur dans une vie humaine. Alors que nous sommes de plus en plus sédentarisés, il rappelle que le mouvement est la liberté. Que le mouvement est la santé. Que le mouvement est infini. Mais aussi qu’il existe une qualité de mouvement. Un aspect simple et raisonnable qu’il est sage de ne pas perdre de vue.

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments