La chaîne musculaire postérieure

Il y a fort longtemps que je souhaite partager quelques pensées sur la chaîne musculaire postérieure. J’eus un déclic alors que je visionnais une vidéo d’Ido Portal, ce dernier expliquant que la véritable nature de la force ne se situe pas dans les bras, ni dans les abdos mais dans le bas du dos et plus généralement dans la chaîne musculaire postérieure.

La chaîne musculaire postérieure
La chaîne musculaire postérieure est l’ensemble des tissus qui composent la partie arrière du corps humain.

Tout d’abord les déclics n’adviennent pas par hasard. J’étais à ce moment précis en train de remuscler le bas de mon dos, comprenant par intuition qu’il existait un déficit à ce niveau, comparé au reste. L’équilibre musculaire n’étant plus respecté, cela posait des difficultés dans certains déplacements et exercices. J’étudiais en parallèle l’expérience de Eero Westerberg (VAHVA Fitness) qui lui-même avait tout remis en cause dans son entrainement pour reprendre la base, les fondations en solidifiant le bas de son dos notamment.

Suite à une blessure, mauvaise habitude, posture, un travail, etc. une multitude de raisons peuvent créer des déséquilibres musculaires dans notre mouvement. Nous ne nous en rendons pas compte. En revanche dès lors que vous en prenez conscience, ils deviennent flagrants et révèlent la gène que vous connaissez au quotidien. Il est important de maintenir l’équilibre corporel pour le bien être.

La conscience de ces décalages / manques n’est pas chose aisée. Mais elle est possible. Vous pouvez en prendre conscience individuellement en concentrant spécifiquement l’attention sur le corps et en observant ce qui ne fonctionne pas correctement. Des habitués à l’oeil aguerris pourraient vous aider à détecter ces manques.

Aussi, des instituts existent pour cela. Je vous invite à prendre le temps de regarder cette émission « les incroyables pouvoirs du corps humain » avec Michel Siemens et Adrian Karembeu. Il est question d’un tel institut à Paris dans l’un des épisodes dédié aux muscles. A noter que nous voyons de plus en plus apparaître des « body scan » dans les salles de sport. Je ne connais pas encore la performance de ces machines mais sur le papier ce qui peut permettre de rétablir l’équilibre corporel au niveau musculaire est une bonne chose. Je vous mets le lien streaming vers l’épisode en question: les incroyables pouvoirs de nos muscles.

Quant à l’importance de cette conscience du corps physique, une autre preuve de mon côté est le même constat à propos des chevilles que j’ai rééduquées, remobilisées et remusclées suite à de multiples entorses. Il est édifiant de constater à quel point de mauvaises guérisons peuvent vous pourrir le présent et donc l’avenir.

La chaîne musculaire postérieure est la vraie source de la force du corps humain dans sa locomotion. C’est la transmission, c’est le gainage, c’est la posture. Une chaîne tient le tout ensemble. On parle notamment de la prépondérance des fessiers et du bas du dos.

Malheureusement, et je vais parler pour les hommes, ces muscles primordiaux sont souvent négligés au profit de muscles plus apparents ou apparement plus utiles, disons-le ainsi. Les bras, les épaules, et évidement les pecs et les abdos, images de puissance, du mâle costaud, etc. Oui mais non. Erreur. La chaîne musculaire postérieure articule tout cela et sans son développement, le reste n’est qu’esthétisme et déséquilibre. Tout simplement anti-fonctionnel. Contre nature. Contre le mouvement naturel.

Ainsi la chaîne musculaire postérieure devrait être le premier pilier physique à bâtir. Elle est notre posture, notre vraie force. Il n’y a pas de puissance sans transition, si fort et musclé que vous soyez. Son état conditionne notre capacité physique. Elle déterminera le vieillissement de notre mouvement et de notre positionnement dans l’espace. Elle nous tient droit, debout sur nos deux jambes.

La chaîne musculaire postérieure mérite votre attention et votre amour au moins autant (bien plus en réalité) que vos abdos, vos pecs ou n’importe quel autre muscle que vous affectionneriez particulièrement. Elle vous rend tellement plus service au quotidien. Et si nous souhaitions faire preuve de bienveillance, inscrire les enfants à une classe de gymnastique (non intensive) me parait une base solide pour amorcer le mouvement de la vie. Celle-ci dotera la relève d’une chaine postérieure à la fois souple et forte.

Ce que l’on ne dit pas toujours c’est à quel point une posture droite changera la vie, la manière de voir, d’appréhender, de bouger. Le petit plus existe aussi physiquement: le corps fort se redresse. La ceinture abdominal reprend sa place, les abdos peuvent s’étendre et creusent… Vous trouverez probablement aussi des améliorations au niveau de la respiration.

Je préparerai une synthèse d’exercices ayant pour objectif de solliciter la chaîne musculaire postérieure et à terme la renforcer. Ces exercices ont intégré mon quotidien. Il est important de rappeler qu’ils font autant object de renforcement que de mobilité. L’erreur classique, et malheureusement fréquente, est de se concentrer à la musculation seule. Un corps fonctionnel n’existe pas sans les deux dimensions. Pis, le renforcement des muscles en l’absence d’amplitude ne ferait que les raccourcir, aggravant les problèmes connus ou en générant d’autres.

Enfin, avec le package chaîne postérieure forte, s’est glissé la facilité à exécuter de nouveaux mouvements. La solidité, l’adaptabilité associées à une fluidité gratifiante. Penchez-vous sur le sujet, légèreté et puissance naturelle en ressortiront. L’équilibre s’améliorera.

En attendant, vous pouvez prendre conscience de répercussions moins évidentes que la posture peut avoir sur l’organisme et le cas échéant, les traiter. Découvrez la technique Alexander.

S’abonner
Notifier de
9 Commentaires
Oldest
Newest
Inline Feedbacks
View all comments
MJ
1 avril 2018 20 h 21 min

Impec . Merci pour cette intéressante lecture. Mais impossible accès à la vidéo Siemens Karembeu !!. Je reviendrai dessus demain. A + pour d’autres commentaires. MJ

etienne
17 avril 2018 22 h 34 min

C’est le même constat que j’ai fait pour la partie lombaire. On dit qu’il faut travailler par muscles antagonistes donc j’ai commencé a chercher comment compléter les séances d’abdo avec des exercices pour la zone antagoniste…j’ai n’ai rien trouvé mis à part deux mouvements dont 1 qui ne me convient pas du tout. C’est frustrant car le déséquilibre est évident mais pas facile à combler.

etienne
21 avril 2018 9 h 41 min
Reply to  Fab

Re Fabien, je suis effectivement intéressé par ton approche de se concentrer plus sur la chaîne postérieure et oui si t as des idées je suis preneur. J’ai testé le gainage inversé qui est pas mal mais je trouve la position pas très naturelle. Je pense que je vais délaisser les salles « mainstream » comme tu dis. Je suis encore en train de trainer ma triple tendinite à l’épaule depuis 6 mois maintenant . Je vais probablement m’orienter sur du poids de corps et des exercices polyarticulaires et moins ciblés et surtout avec des mouvements naturels comme j’ai pu voir dans… Lire la suite »

etienne
23 avril 2018 21 h 42 min
Reply to  Fab

Fabien, Merci d’avoir pris le temps de me répondre aussi longuement surtout en ce moment. Effectivement, je ne faisais que de la presse et je me suis mis au squat la semaine dernière j’ai encore la technique a travailler qui est plus qu’importante sur ce type d’exercice. C’est noté pour l’enroulement de bassin je le fait au sol je vais dorénavant essayer de le faire suspendu si l’épaule tient. Pour les anneaux hehe se sera pour le mode hardcore mais pas tout de suite. Superman au sol c’est l’exercice que je n’arrive pas à faire j’ai immédiatement une vive douleur… Lire la suite »

etienne
18 août 2018 14 h 53 min

Bonjour Fab,

Je repasse sur cet article plusieurs mois après notre échange afin de te dire que j’ai appliqué tes conseils et que j’ai pu observer un changement très net. En effet, le déséquilibre a été résolu, je n’ai plus mal aux lombaires et je n’hésite plus à faire des mouvements que je ne faisais plus par crainte de me bloquer. Merci pour tes conseils. Au plaisir de lire tes prochains articles.