Visa chinois, Visa mongole & frontière

Amis voyageurs voici un article pratique: s’il y a bien une chose avec laquelle on ne plaisante pas en voyage à l’aventure c’est le visa, en particulier à destination ou en provenance de pays exigeants comme la Chine. L’information pertinente pour passer d’un pays à un autre n’est pas toujours disponible et nécessite de longues recherches sur le web, dans différentes langues. Voici comment obtenir un visa Chinois en Thaïlande et ensuite comment obtenir le visa Mongol depuis la Chine pour enfin passer en Mongolie par voie terrestre, sans problème.

Si vous lisez ces lignes vous savez déjà probablement que bon nombre de visas sont valables (comprenez « activables ») 90 jours après leur émission. Lors de longs voyages, cette configuration ne donne pas le loisir de réaliser les démarches administratives depuis son pays d’origine. Ainsi cela amène le voyageur à effectuer les démarches dans les pays dans lesquels ils se situent.

Visa chinois depuis la Thaïlande 

Pour obtenir le visa chinois depuis la Thaïlande, vous trouverez facilement la liste des ambassades et consulats aptes à vous délivrer le Graal. Outre les possibilités qu’offrent Bangkok en la matière, j’ai préféré choisir une alternative moins connue (et donc moins fréquentée) via le consulat de Chine à Phuket. Tout dépend de votre itinéraire en Thaïlande in fine, mais sachez qu’il est possible d’effectuer les démarches ailleurs que Bangkok. Voici l’adresse du consulat de Chine à Phuket

Ce n’est pas une légende, l’obtention du visa chinois est très contraignante. Beaucoup de justificatifs sont demandés. Le prix est élevé pour un visa (mais moins cher que depuis la France). Pour avoir un dossier complet, les listes de documents nécessaires sont disponibles sur internet comme sur le site tourdumondiste.com que j’ai utilisé. Inutile de préciser que sans l’intégralité des informations en bonne et due forme, il est sage de penser que votre autorisation de séjour ne sera pas accordée, même si vous venez pour étudier le Kung-Fu Shaolin!  

On vous demandera des réservations d’hôtel ou un justificatif de résidence (lettre d’un ami chinois ou d’une école de Kung Fu par exemple) pour l’intégralité de votre séjour au pays. Pour l’anecdote, j’ai dû réserver, à partir du consulat, une vingtaine de nuits d’hôtel devant la personne en charge de délivrer les visas. Prenez un hôtel avec annulation gratuite et le tour est joué. Personne n’est dupe, procédure oblige… Compter 5 jours ouvrés (4 si vous tombez bien) pour l’obtention du visa en délais classique et 24h en accéléré (prix en conséquence). 

Saint Visa en poche, il ne vous reste plus qu’à vous détendre et apprécier les plages thaïlandaises. Phuket n’étant pas ma tasse de thé, je vous recommande cette crique dissimulée, loin de la foule, un petit coin de paradis. L’accès est un peu sport mais eaux turquoises et sable fin vous attendent calmement en bas du chemin. Banana Beach, c’est ici.

visa

Visa mongol depuis la Chine

Comme en Thaïlande, différentes options s’offrent à vous pour établir un visa mongol en Chine. D’emblée j’élimine Pékin qui est la base principale. Je préfère les petites structures moins fréquentées mais sachez que, comme vous pourrez le lire, la facilité reste de faire le visa dans la capitale et prendre ensuite le Transmogolien qui vous mènera sans encombre à Oulan-Bator modulo une somme substantielle et de longues heures de train. Tout dépend du temps dont vous disposez et votre itinéraire. 

En Mongolie-Intérieure, province Chinoise, vous aurez la possibilité de faire coup double: le visa mongol et la visite de cette région magnifique qui détonne avec la Chine. Deux lieux sont aptes à vous délivrer le fameux papier: le consulat mongol à la frontière nord Chine / Mongolie dans une ville frontalière qui s’appelle Erenhot (Erlian). Dernière ville Chinoise avant de passer en Mongolie, au milieu du désert. À part le marché qui est intéressant et peut-être un grand musée de Dinosaures, il n’y a pas grand-chose à faire. C’est l’endroit idéal pour organiser facilement son passage en Mongolie et boucler les derniers préparatifs pour la belle aventure qui suit. Au marché: équipement de randonnée, outils, électronique, vêtements chauds, etc. Une véritable caverne d’Ali baba où vous devriez laisser parler vos talents de négociateur. Nous sommes encore en Chine 😉

L’autre possibilité se situe dans une ville beaucoup plus attractive, capitale de la Mongolie-Intérieur: Hohhot. J’ai apprécié mon séjour dans cette ville à taille humaine après une belle aventure sur la grande muraille de Chine. Vous pourrez y faire un visa mongol en express et sans aucun problème ni attente en… 20 MIN! Cette donnée reste relative à la période et la fréquentation. Pour ma part c’était au mois de Juin et j’étais seul dans le consulat. Sur place pour pourrez également utiliser la méthode régulière qui prendra classiquement 4 à 5 jours, ce qui laisse largement le temps de profiter de Hohhot et de ses environs. 

Il est assez difficile de trouver les horaires précis du Consulat. Rendez-vous sur place vers 9h30 – 10h le matin en semaine et vous ne devriez pas avoir de surprise. Vérifiez que ce ne soit pas un jour férié local. Si le visa Chinois en Thaïlande fut compliqué et laborieux à obtenir, il n’en est rien du visa mongol en Chine. J’avais préparé bien trop de documents et celui-ci fut une simple formalité et une expérience agréable in fine. Après avoir profité de Hohhot, je rejoindrai Erenhot en bus pour étudier les possibilités et définir comment je vais passer en Mongolie. 

Passage de la frontière Chine-Mongolie 

Le meilleur pour la fin! On peut lire tout et surtout n’importe quoi sur le passage de la frontière terrestre entre la Chine et la Mongolie. À tel point que cela peut devenir effrayant. Il est vrai que sur le papier, utiliser des passeurs en 4×4 et Van russe pour atteindre le côté mongol n’est pas la définition de la sécurité mais plutôt une promesse Rock’n Roll. Ainsi, lorsque je m’y suis confronté, je me suis promis de rapporter cette expérience pour éclaircir le terrain pour les suivants. 

Tout d’abord si vous êtes arrivés en Mongolie-Intérieure, c’est que vous souhaitez probablement traverser la Chine pour atteindre la Mongolie par voie terrestre. Laissez-moi vous dire que c’est une riche idée. Amis routards, il est interdit de passer la frontière à pied. Ainsi depuis Erenhot / Erlian, trois modes s’offrent à vous:

  • train 
  • 4×4 
  • bus 

Le train serait assurément le plus simple pour passer la frontière car vous n’avez pas à descendre. Pas de surprise, les formalités se font à bord. Le prix est dérisoire. Le problème? La fréquence! Il n’y a que 4 trains semaine qui permettent de faire cela. En l’occurrence dans mon cas cela me bloquait sur place quelques jours, ce qui est problématique avec le jeu des visas. Au suivant donc! 

visa mongol
planning des trains en Gare de Zamyn-Üüd

Le 4×4 / Van russe est le moyen le plus employé par les voyageurs. C’est l’information qu’on trouve le plus sur le web. Avec du bon et du moins bon, tout dépend sur qui vous tombez… C’est aussi le moyen le plus cher. Je me suis renseigné pour moi, les prix restaient corrects, les heures de départs étaient bonnes mais vous restez dépendant d’un tiers et les règles ne sont pas toujours bien établies. Si vous optez pour cette formule, elle se met en place assez facilement depuis le grand marché central qui est le lieu de rassemblement et de départ. Il faut savoir que le véhicule sera vraisemblablement partagé avec d’autres voyageurs, touristes comme locaux, et le plus souvent, bondé. Pas ma cam. 

Après avoir vérifié ces deux possibilités, je me rends au terminal de bus. Le souci ici est la communication: il n’y a que des Mongols et quelques Chinois. En clair l’anglais n’est pas la priorité. Je parviens à me débrouiller avec le traducteur du téléphone après avoir bien étudié les horaires. Comme vous le savez à ce stade si vous voyagez dans ce sens, l’objectif est d’attraper le Transmongolien de fin de journée à Zamyn-Üüd (première ville mongole à la frontière), qui rejoint Oulan-Bator et qui, étant l’unique quotidien, est régulièrement plein. Il n’est pas possible d’acheter des billets de trains mongols ailleurs qu’en Mongolie donc ne pensez même pas à anticiper depuis la Chine. Premier arrivé, premier servi.

Le premier bus partant vers 12h, je tente le coup, sans certitude d’arriver à temps pour prendre un billet de train. En même temps, malgré tout ce qu’on peut lire sur internet, avis selon lesquels il sera bien trop tard et qu’il faut décoller aux aurores, je m’interroge: pourquoi les services chinois mettraient ils en place ce bus à 12h (et d’autres ensuite) s’il arrivait systématiquement trop tard? 

Le passage de la frontière est un grand moment d’immigration. Vous descendez du bus avec tous vos effets, passez le contrôle Chinois. Vous remontez ensuite dans le bus pour redescendre côté Mongole et même procédure. Comptez large: environ 2 heures à la mi-juin. Probablement plus en haute saison, soit juillet et aout. En attendant vers 13h le bus nous dépose à proximité de la gare de Zamyn-Üüd et une Mongole qui parle anglais m’accompagne et m’aide à acheter un billet tout de suite. Elle me signifie l’importance de le faire directement en arrivant en raison des places qui partent vites. Le temps de retirer des devises locales, le billet est en poche. 

En clair, si vous arrivez à comprendre et vous faire comprendre, prenez un bus pour franchir la frontière! Ce n’est pas le mode le plus emprunté par les voyageurs (j’étais le seul blanc à bord) mais assurément le moins cher et le plus sûr. En haute saison seulement, peut-être est-il valable de passer aux aurores avec un 4×4.

Une fois à Zamyn-Üüd, il n’y a plus qu’à patienter quelques heures avec une petite bière et manger un morceau. Profitez-en pour vous munir d’une carte sim locale, très abordable et pratique en Mongolie. Je recommande Mobicom, 1 mois data illimité pour un prix très modeste. Le train mythique de 18.05 arrivera bien assez tôt et une nouvelle aventure commence, direction Oulan-Bator par le train de nuit et LA MONGOLIE! 

visa mongol

Cette option vous offrira un coucher de soleil à bord du train mongol, ce qui lorsque vous traversez le désert de Gobi à 50km/h (grand max) observant les premiers chevaux et chameaux sauvages, ne manquera pas de vous laisser un souvenir impérissable… bon voyage ! 

visa mongol

2 réponses sur “Visa chinois, Visa mongole & frontière”

  1. c’est un grand, beau et courageux voyage; surtout avec toutes ces obligations : papiers, moyens de locomotion , chemins à parcourir , c’est ouf !!.
    Bravo pour ce long et passionnant périple. Merci pour les infos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *