Comment chasser les pensées négatives ?

Qu’est-ce que la pensée positive? Sur le plan mental nous avons la faculté de nous reprogrammer ou être reprogrammé à l’aide d’un entraînement suivi et performant. L’exercice de pensée positive consiste à chasser les pensées négatives. Un effet bénéfique et ponctuel. Plutôt que de s’éroder à traiter l’effet, visons plus durable. Observons la cause.

Partons du principe que nous sommes un humain dit moderne et civilisé pour qui il est fort difficile d’arrêter le processus de pensées. À moins d’être dans un état de présence bien enraciné, des pensées vont se présenter systématiquement. Transformer les pensées négatives en pensées positives semble un excellent programme mais reste un automatisme difficile à tenir. C’est ce qui est enseigné en programmation neuro-linguistique PNL par exemple. On parle de vaincre ou chasser ses pensées négatives. Il ne s’agit pas tant d’opposer la pensée négative à la pensée positive mais de remplacer l’une par l’autre.

Comment? Par l’entraînement de l’esprit. Plus nous chercherons à le contrôler, plus nous serons sur le plan du mental alors que l’observation de l’esprit et du corps dans leur globalité et leur unité, sans contrôle ni jugement, se fait dans le lâcher-prise. À l’entraînement de l’esprit vous pourrez donc jouer sur différents plans de conscience.

Commençons par le plus pauvre: le jeu mental. Ce mental même qui est à la source de nos scénarios négatifs. Vous pouvez utiliser et programmer l’outil mental pour transformer une pensée négative en positive. Cette pratique est indexée (car consommatrice) sur votre niveau d’énergie de l’instant. Lorsque les ressources d’énergie seront faibles, le mental ne sera pas contrôlable et tendra à la négativité. Il s’agit d’une solution pansement. Elle pourra aider une guérison mais ne la réalisera pas en elle-même.

Abordons quelques bonnes pratiques qui permettent de chasser les pensées négatives de manière plus profonde:

  • La méditation, l’art de se recentrer sur soi-même dans son intégralité et intériorité, l’art de ne pas penser et taire le mental, faire le vide, appréhender son essence.
  • La visualisation consciente dans laquelle la pensée positive, les sensations, et la puissance de l’intuition vont être mises en oeuvre dans l’expression de sa nature.
  • L’alimentation de ses pensées avec la bonne nourriture au sens figuré (lire, écrire, regarder un documentaire bien réalisé, écouter la musique qui vous fait vibrer) comme au sens propre (nous sommes ce que nous mangeons).
  • La connexion avec la nature: journée en forêt, en montagne, au grand air. Marcher pieds nus, cultiver un potager, cueillir des fruits, ramasser des graines, monter à cheval, rencontrer un éléphant, etc.
  • La connexion avec votre nature en voyageant seul par exemple ou en pratiquant un art dans lequel vous déverser. 
  • L’observation de son environnement: bien que le travail sur soi soit individuel, l’environnement aidera sur le chemin. Entourez-vous de gens positifs ou isolez-vous un instant.

Cette liste non exhaustive présente des méthodes simples pour limiter les pensées négatives et préserver son énergie. Elle est surtout le meilleur moyen de se mettre sur la bonne voie: un état de conscience plus riche. Plutôt que d’observer et reconnaître des pensées négatives pour les transformer, ne pourrais-je pas initialement les remplacer? Faire en sorte qu’elles n’existent pas ou peu.

Voici l’alchimie de notre temps et ce fameux secret qui n’en est nullement un mais dont on dit qu’il est, faisant miroiter l’économie de la connaissance par un doux brin de marketing: pourquoi les pensées négatives sont générées en premier lieu. Qu’est-ce qui les engendre? Si je reconnais leurs causes peut-être pourrais-je m’en prévenir et agir. Alors comment identifier ces causes? Par la connaissance de soi-même et de la nature. Par le développement personnel, par l’élévation de conscience. Par l’écoute. Par la sagesse.

En regardant à l’intérieur dans le calme, vous observerez la vraie nature de votre Être. Pas la personnalité, pas l’Égo, le vrai soi. Tout ce qui n’est pas aligné avec cette nature dans votre vie, ce qui ne résonne pas avec votre énergie et que vous ne voulez pas voir ou que vous souhaitez forcer, est potentiellement source de négativité. Parfois un vaste chantier sur lequel il faudra oeuvrer avec honnêteté, dans le respect de son Être.

chasser ses pensées négatives

Pourtant il est un état simple, le plus élémentaire qui soit, dans lequel les pensées négatives n’existent pas: la présence.

Chasser ses pensées négatives en étant présent parce que au présent elles n’existent pas. C’est l’enseignement d’Eckhart Tolle dans le pouvoir du moment présent. La présence est la réponse durable aux pensées négatives. Encore faut-il connaître cet état et le tenir. Pour être et rester présent, il s’agit de trouver ce que l’on aime, et le faire. Agir. Le présent est le temps de l’action. Ici, maintenant.

Mais alors comment trouver ce que l’on aime? En regardant à l’intérieur avec clairvoyance, sans bruit. Nous revenons à l’importance de l’introspection personnelle dont nous ne pouvons faire l’économie: la connaissance de soi-même et de la nature qui résonne en soi.

Le présent est l’état le plus simple et en même temps si difficile à ancrer et perpétuer aujourd’hui pour nous, humains civilisés, dénués de cette plénitude. L’évolution apporte son lot d’inconvénients. Pour progresser raisonnablement, il s’agit de garder ce qui fonctionne et changer ce qui doit être amélioré. Aurions-nous été vite en besogne?

Le moteur de tout cela est la joie. La joie est notre état naturel. La joie ne puise pas dans l’énergie, elle la nourrit. La joie, par son existence, va chasser les pensées négatives. Définissez ce qui vous rend heureux, ce qui a du sens pour vous, et faites-le. En vous réalisant dans votre nature vous servirez le monde.

Sur Vole Comme Le Papillon nous rappelons le caractère primordial du développement personnel pour chacun et articulons un système holistique adéquat fondé sur trois piliers d’une vie humaine joyeuse: le Mouvement, l’Alimentation et la Conscience. Je vous invite à découvrir ces piliers sous forme d’habitudes.

Au final, « le bonheur, c’est le temps que tu accordes à ta joie. » Et tout le monde ne s’en fout pas.

Cet article participe à l’événement inter-blogueurs organisé par Grégory du site Prendre Confiance. Les blogueurs participants publient sur le thème comment vaincre ses pensées négatives. Vous pouvez retrouver tous les articles dans un ebook gratuit pour découvrir les meilleures méthodes.

S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
Oldest
Newest
Inline Feedbacks
View all comments
caroline
23 février 2020 19 h 08 min

Merci pour ton écrit qui résume bien des choses sur le bien-être.
Je partage ton point de vue sur : « le bonheur, c’est le temps que tu accordes à ta joie » sans que ta joie ne fasse le malheur de l’autre.