La recette pour rester jeune et en santé

L’exercice est le moyen le plus efficace pour défier le vieillissement. Un entrainement régulier, plein de bon sens, peut en ralentir les effets inévitables. Voici la recette pour rester jeune et en bonne santé.

Les deux phases physiques de la vie

Entendons-nous bien, le vieillissement est une partie inévitable de la vie et nous n’avons aucune ambition transhumaniste. Cependant, le comment nous vieillissons – et combien nous apprécions le processus de vieillissement – relève de notre responsabilité.

La dégradation naturelle du corps physique (qui commence vers 30 ans pour donner une idée) ne peut être arrêtée, mais elle peut être ralentie. Et ce considérablement.

Ici nous devons distinguer deux phases. Celle de la construction du capital santé, de la naissance à l’âge moyen de 30 ans, puis bascule vers le vieillissement, phase numéro II. Suite et fin de la vie du corps physique.

Si ces deux périodes, l’une de croissance et l’autre de décroissance, s’opposent par leur fonction mathématique, elles sont une et même courbe et les deux phases complémentaires d’un même cycle de vie. Il faudra donc composer avec les deux. Nous avons traiter la construction du capital dans cet article, connaissance indispensable aux jeunes en croissance et aux parents responsables.

Retenons que la phase I comme la phase II sont soutenues par le même principe moteur: le mouvement. Dans la première il permettra la construction du capital santé, dans la seconde la dégradation plus lente de ce capital.

Utiliser l’exercice pour « traiter » le processus de vieillissement n’est pas sans rappeler l’utilisation de l’exercice pour traiter les maladies chroniques… Plus largement, l’importance d’adopter une approche hollistique observant toutes les composantes qui font un individu, comme l’alimentation, avec notamment le jeûne qui serait lui aussi un puissant remède aux maladies chroniques.

Un doute sur cette connaissance? Vous pouvez lire:

  1. Nous sommes ce que nous mangeons 
  2. Le régime paléo vs le régime du guerrier où nous parlons maladies chroniques 
  3. L’autophagie, prix Nobel de médecine 2016, jeûne et vieillissement cellulaire

L’exercice a un effet profond sur nos conditions de vie intérieure. Le vieillissement est l’équivalent des conditions qui se dégradent progressivement. Voici trois raisons principales pour lesquelles l’exercice est véritablement le seul moyen de défier le vieillissement:

L’exercice maintient la masse musculaire et osseuse

Fait naturel de la vie: la fonte musculaire se produit avec l’âge. En effectuant régulièrement des entraînements en résistance, nous pouvons significativement freiner ce processus. Les muscles squelettiques représentent environ 30 à 40 % du corps humain. L’exercice physique ralentit la vitesse de la perte inéluctable de masse musculaire. Et il en va de même pour la densité osseuse.

Les effets salutaires de certains exercices physiques sur la santé osseuse sont indéniables, peu importe l’âge. Ils rappellent l’importance de promouvoir la pratique sportive, l’éducation physique dans les établissements d’enseignement et les entreprises, ainsi qu’un mode de vie physiquement actif. Soulignons la valeur particulière des activités physiques avec mise en charge et poids de corps (musculation, course à pied, sauts) et celles qui améliorent l’aptitude à éviter les chutes.

Un entraînement de résistance régulier offre la capacité d’inverser de manière significative les réductions de la masse musculaire induites par l’âge. Et il n’est jamais trop tard pour commencer. En raison de la capacité des personnes âgées à réaliser la synthèse des protéines musculaires, c’est toujours un bon moment pour commencer à effectuer un entraînement en résistance. Il est crucial de conserver autant de muscle que possible afin de s’assurer une bonne mobilité et, finalement, l’indépendance.

Autre avantage, plus de muscle signifie plus de calories brûlées. Parce que le muscle est un tissu vivant, par opposition à une graisse corporelle entièrement dormante, il a besoin de sang et de nutriments. Pour cette raison, le simple fait d’avoir plus de muscle signifie que nous brûlons plus de calories. Plus de calories brûlées au repos signifie qu’il est plus facile de maintenir un poids santé, tout en étant potentiellement capable de manger plus de nourriture.

Pour assurer le maintient d’une masse musculaire saine, choisissez des protéines de qualité dans votre alimentation. Ce macronutriment est la considération nutritionnelle la plus importante pour construire et conserver nos précieux muscles.

L’exercice met le corps dans des positions que nous devons préserver

Monter et descendre aisément de la voiture, se lever, s’assoir, s’habiller, se déplacer, le mouvement est partout. Autant de situations pour lesquelles nous devons maintenir un solide niveau de mobilité. L’exercice nous donne l’opportunité de travailler à cela chaque fois que nous nous entraînons. Le squat par exemple, en mobilisant pleinement la chaine postérieure, se traduit par de nombreuses situations du monde réel, comme celles mentionnées précédemment.

La capacité de monter et de décoller du sol, tenir les appuis et interagir avec la gravité, devrait être considérée comme une compétence. Une compétence que nous tenons pour acquise et que nous ne souhaitons pas perdre. En s’exerçant, en particulier les exercices nécessitant de passer du temps au sol, nous pouvons régulièrement entraîner sa qualité.

Il y a de nombreuses positions dans lesquelles notre corps a besoin d’entrer en tant qu’êtres humains. Qu’il s’agisse de s’agenouiller pour entretenir le jardin ou de se pencher pour atteindre une prise de courant inaccessible. L’exercice régulier peut aider à restaurer et à maintenir cette palette de mouvements essentiels. Cela pourrait aussi, un jour, faire la différence entre le fait que vous puissiez ou non jouer avec vos petits-enfants.

L’exercice régulier a un effet bénéfique sur le mental

Comme vous le savez, pratiquer de l’exercice pour les bienfaits physiques est tout aussi important que faire de l’exercice pour les bienfaits psychiques. Les études observent l’amélioration des symptômes d’anxiété, de stress et de dépression grâce à une pratique régulière. De mon expérience, il permet d’évacuer le stress, les pensées négatives bloquées voire récurrentes qui se transformeraient en émotions et sentiments négatifs. Taire le mental est une pratique difficile dont peu d’activités peuvent se venter.

Un bénéfice qui agit à court comme à long terme.

Si la réputation des mots croisés et des puzzles pour aider à prévenir les maladies liées à l’âge telles que la maladie d’Alzheimer n’est plus à faire, l’exercice physique offre aussi ce défi cognitif par sa stimulation: quelle forme vais-je pratiquer, comment l’exécuter exactement, etc. Pour faire un exercice, vous devez d’abord reconnaître son nom, l’équipement dont vous avez besoin et enfin quoi faire, visualiser le mouvement. Une démonstration de mémoire et de compréhension salutaire à mesure que nous vieillissons.

Rester jeune ou comment vieillir doucement ?

Entraînez tous les principaux groupes musculaires au moins deux fois par semaine avec un entraînement en résistance.

Effectuez des exercices cardiovasculaires vigoureux qui vous amènent à 85 % (sauf avis contraire de votre médecin) de votre fréquence cardiaque maximale au moins une fois par semaine (suivez votre fréquence cardiaque au repos pour obtenir une jauge de votre niveau de forme physique, le plus bas sera le mieux).

Effectuez des exercices spécifiques à la chaine postérieure et au noyau (bassin, hanches, abdo, diaphragme, bas du dos) au moins trois fois par semaine.

Bougez tous les jours même s’il ne s’agit que de marcher afin d’encourager vos vaisseaux sanguins à se dilater, réduisant ainsi votre tension artérielle. Faire circuler l’énergie de l’organisme.

Tenez-vous debout le plus souvent possible; cherchez toujours des moyens de réduire le temps que vous passez assis.

Nous vieillissons inéluctablement à mesure que le temps s’écoule et nos vies déroulent. Mais nous avons un certain contrôle sur la vitesse de notre vieillissement. Ainsi comme nous l’avions écrit, le mouvement ajoute de la vie aux année et des années à la vie. Choisissez donc de faire de l’exercice régulièrement et vous pourrez minimiser les effets du vieillissement afin de mener une vie en santé et indépendante.

Au final rester jeune est autant un état d’esprit qu’un art de vivre en mouvement.

Le mouvement c’est la vie. Bon exercice à vous !

S’abonner
Notifier de

2 Commentaires
Oldest
Newest
Inline Feedbacks
View all comments
Fred
3 octobre 2021 11 h 04 min

Tout est dit et bien dit! merci Fab! à part peut être le rapport humain et l’interaction social qui est aussi un ingrédient important pour le grand élixir philosophal de jeunesse! Votre article m’a fait me souvenir d’un reportage sur les zones bleues, ces zones dans le monde concentrant les centenaires.

2
0
Cet article vous parle ? Laissez un commentaire !x
49 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer