Mon tour du monde des arts martiaux

Le voyage relève aussi bien de son sens propre que figuré. Il s’agit d’aller d’un point à un autre, et surtout d’en apprécier chaque pas. Si cette époque ne fût pas le temps du voyage au sens littéral, elle le fût pourtant pour certains. De celui vers soi-même. Ainsi si je n’ai pu voyager dans des contrées lointaines afin de développer mon art, lequel je partage avec vous, j’ai pu prendre le temps de me souvenir et de vous raconter mon tour du monde des arts martiaux.

Tout d’abord il convient de rappeler un principe nécessaire à l’aventure: l’adaptabilité. Ne pouvoir arpenter les coins du monde ne signifie pas que votre région, pays, continent, ne regorge pas de richesses majestueuses à explorer. Ceci étant dit, sortir de sa culture et se confronter à l’inconnu est un acte déracinant, extrêmement favorable au développement personnel. Ce n’est donc pas mon tour des Pyrénées que je m’en vais vous conter, si bienfaisant soit-il, mais un tour du monde des arts martiaux.

En outre, le tour du monde des arts martiaux pourrait être le projet d’une vie. Comme le pourrait être un tour du monde en soi et en ce que les arts martiaux le sont. Un art de vivre occupe une vie et la remplit dignement. Déterminé à voyager à des fins utiles de connaissance et de développement personnel, je décidais de me lancer dans cette entreprise et la mener sur les années.

Mon objectif n’est autre qu’une approche globale de l’art du mouvement humain, l’observation de l’esprit martial selon les peuples et une meilleure compréhension de l’énergie qui conduit nécessairement à une approche holistique de la vie et de la santé. Corps et esprit n’étant que des modalités de la même énergie vitale dont le moyen d’expression serait le mouvement.

Alors se pourrait-il que le mouvement soit à la fois cause et effet de l’énergie vitale? Déterminé par lui-même. C’est ce que mon voyage philosophique me porte de plus en plus à croire. L’énergie primitive commencerait par une vibration. Mais qu’est-ce d’autre qu’une vibration si ce n’est un mouvement?

Face à de telles interrogations, un tour du monde pressé, minuté, incorporant un maximum de destinations, ne fait sens à mes yeux. En effet pour s’imprégner d’une culture, on ne peut faire l’économie de l’expérience et du temps passé en son sein. Quoi de mieux que le dépassement et les traditions pour sonder le coeur des peuples? Quoi de plus puissant que le mouvement et l’alimentation locale?

Aussi un tour du monde des arts martiaux est aussi magnifique qu’orienté. Pourquoi ce pays plutôt qu’un autre? Pourquoi cet art? Parce qu’il nous semble plus efficace: croyance. L’efficacité dépend du pratiquant. Cette culture nous attire? Opinion, subjectivité, idées reçues.

Nous apprécierons le voyage dans son processus et non à travers un art en particulier. En se confrontant, en étant débutant encore et encore, nous entretiendrons l’humilité. Nous garderons cette curiosité nécessaire à l’apprentissage. Celui qui croit savoir n’apprend plus. Apprendre c’est vivre et vivre c’est apprendre. Ajoutez le voyage à cette recette et vous obtiendrez de puissantes dispositions d’apprentissage.

Enfin un tour du monde des arts martiaux pourrait être composé de bien des manières sans qu’il n’en existe une forme meilleure que l’autre. L’important est de commencer, selon ses sensibilités. Bien sûr il existe des incontournables comme le Muay Thaï, la Lutte ou encore le Jiu Jitsu brésilien qui sont aujourd’hui les trois pratiques qui ressortent des arts martiaux mixtes appelés  MMA.

Or tout art martial digne de ce nom a quelque chose de particulier, un angle à apporter. La bonne approche martiale est celle qui invite à rester ouvert et piocher dans les arts pour forger son propre style. Comme le disait Bruce Lee dans ses mots, il n’y a pas de style ultime. Il y a des sensibilités et des manières de les exprimer. De déverser, et absorber l’énergie.

Alors les arts martiaux majeurs comme le Karaté, le Judo, le Kung Fu et ceux qui sont mis en lumière par le MMA (JJB, Muay Thaï) méritent d’être visités autant que des arts moins connus comme le Viet Vo Dao, Taekwondo, Penchak Silat, la Lutta Livre, etc.

Méditez. Regardez à l’intérieur et observez quel art, quelle destination résonne. C’est ce chemin qu’il vous faut emprunter.

tour du monde des arts martiaux
Lanta Muay Thai Academy, Koh Lanta, Thailande

En effet, je dois aux arts martiaux et à certains maîtres et professeurs une approche holistique. Et parfois ce qu’il a fallu de confiance pour affronter des situations et faire des choix. Se tenir droit, en solide. Responsable de ses actes. Le Muay Thaï a toujours été en moi bien que j’aie commencé sa pratique à l’adolescence, bien après la bagarre.

Ainsi je vous invite à découvrir mon tour du monde des arts martiaux à travers 4 articles ci-dessous. Une aventure qui m’a déjà mené plusieurs mois en Thaïlande au pays du Muay Thaï, en Chine à Shaolin, berceau du Kung Fu mais aussi au Brésil pour y apprendre la Lutta Livre. D’ailleurs sans oublier la France et le Canada. Un apprentissage riche qu’il m’incombe de transmettre et partager. Les arts martiaux comme voie de développement personnel.

Enfin pour ceux qui rêvent mais ne se donnent pas les moyens de réaliser, qui emploient à tour de bras des « oh la chance », « chanceux », quelle chance tu as ». Se donner les moyens de réaliser ses rêves n’a rien à voir avec la chance. Ces personnes n’ont pas idée du coût de ces choix. Du prix de la liberté. Il faut du courage pour vivre sa vie. Puissent les arts martiaux nous le donner.

Comme le disait le philosophe Aimé Jacquet avant une certaine victoire de l’équipe de France en 1998, à l’occasion d’un discours magistral: « Fixez-vous des objectifs, et venez pas m’emmerder ». Bon voyage pour cette première édition du tour du monde des arts martiaux façon VCLP. Et à bientôt pour continuer d’écrire l’histoire.

Un tour du monde des arts martiaux, à continuer…

Apprendre le Muay Thaï en Thaïlande

Jiu-Jitsu Brésilien: l’aventure Brésil

Journal de Koh Lanta Muay Thai

Voyage au coeur du Kung Fu Shaolin

 

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments