La discipline, secret pour tenir ses résolutions

Le secret pour tenir ses résolutions? À l’instar du père Noël, il n’y a pas de secret. Du moins pas de remède magique. Il n’y a pas de bonnes ou mauvaises résolutions d’ailleurs, comme Numerobis a pu nous l’expliquer. Il y a seulement des intentions et parfois des actes, passer à l’action maintenant, au présent, pour faire ce qui nous rend meilleurs et heureux. Interviennent ensuite la discipline, la constance et la consistance sans lesquelles rien ne serait durable.

Plutôt qu’un secret, il convient de signifier que la discipline est une des clés. Nous devons tous souffrir d’une de ces deux douleurs: celle du regret ou celle de la discipline. Alors que la discipline pèse une plume au passé, les regrets sont une enclume. Celui qui s’inflige discipline pour atteindre ce qui lui semble véritablement bon ne fait que se respecter lui-même.

discipline

Le secret est que le mois de janvier n’est pas le meilleur moment pour changer quoi que ce soit. Le meilleur moment est maintenant, sans attendre. Ce sera vrai à chaque fois que vous parviendrez à définir avec une claire intuition, c’est-à-dire votre vérité selon votre essence, ce qui est bon pour vous. Si ce moment est propice pour vous, alors tant mieux. Saisissez-le et ne le lâchez plus.

L’ultime secret est la sagesse, au sens Spinozien. Ce qui est appelé conscience dans le système VCLP. Elle est, comme l’exprime remarquablement Bruno Giuliani dans sa version de l’Éthique, la voie du bonheur, le chemin de la joie. Bonnes résolutions entends-je en cette saison? Que sont-elles face à la sagesse? Un rayon. La conscience est Une pour les englober tous.

Car sans cette sagesse, sans cette connaissance de la nature et de soi-même, cette compréhension de la vie, le développement personnel, qu’il soit physique, psychologique ou spirituel devient un fardeau. La recherche du bonheur absolu s’érode, se perd. Il mute vers le relatif, l’éphémère: terrible illusion destructrice de l’Être, de la société, de la civilisation et in fine de tout son environnement.

Ainsi le conseil est aussi vieux que le père de la philosophie occidentale: il s’agit de regarder en soi-même. Connais-toi toi-même, disait Socrate. « Sache qu’il y a en toi un principe d’excellence qui doit guider tes actions : la raison ». Écouter sa raison, tel est le conseil antique essentiel au siècle du futur et de la technologie reine.

« Connais-toi toi-même et tu connaîtras l’univers et les Dieux » est inscrit sur le temple de Delphes. Condition sine qua none, ainsi tu pourrais connaître la joie et le bonheur véritable. De l’autre côté du globe, le Bouddha transmit la sagesse issue de son éveil et la méthode pour y accéder: la connaissance de soi, hors de tout dogme.

Vous l’aurez compris, le secret est qu’il n’y a pas de secret et certainement pas de doute depuis l’Antiquité et probablement avant: la sagesse est la voie du bien-être et la voie du bien-être est la sagesse. Maintenant vous savez. Et il est une évidence que nous, femmes et hommes modernes et civilisés, sommes sortis de cette route. Pour son salut, Homo sapiens 2.0 ferait bien de s’en souvenir. La bonne nouvelle? La sagesse est accessible à tous. La raison est en chacun. Réveillons-la.

Comment faire se peut? Reprendre la voie du développement personnel, de l’amélioration de soi parce que c’est celle de la joie. Il existe non pas un secret mais un « hack », une technique pour s’y remettre et reprendre le chemin de l’accomplissement personnel. Il s’agit de s’habituer petit à petit à ce sentiment d’accomplissement en introduisant de petites étapes simples au quotidien.

Par exemple, lire un livre ou un article édifiant chaque jour au même moment. Prendre ce temps pour soi, pour se développer, pour se respecter. Encore méditer ou exprimer de la gratitude pour la vie, observer chaque jour le côté chance. Faire au moins 20 min d’exercice par jour. Manger une pomme… Sourire. Nourrir l’espièglerie. Le Taquin opère dans la joie. Des choses simples et faciles, à accomplir comme à éviter. De cette discipline nous parlons, de celle qui est salutaire et nécessaire, non d’austérité.

Regardons le philosophe Will Smith expliquer avec ses mots que l’autodiscipline est la définition de l’estime propre, du respect de soi-même. (anglais non sous-titré, désolé)

Cet article participe à l’évènement “Votre meilleure astuce pour appliquer vos bonnes résolutions” du blog Devenez meilleur. Vous y trouverez justement un article en français, originellement écrit par le blogger américain Steve Pavlina, à propos de l’autodiscipline et comment y parvenir.

À un certain point, par la répétition, ce qui demandait discipline devient naturel. L’accomplissement devient habitude.

Soyez certains que si vous choisissez de faire, d’agir pendant suffisamment longtemps, de manière durable, vous prendrez goût au sentiment bienfaisant d’accomplissement. Le cerveau ne fait pas de différence entre petites et grandes réalisations.

Nous initierons le cercle vertueux de la réussite en accomplissant ce qui est bon pour nous, qui deviendra par extension ce qui est bon pour tous, parce qu’un homme malheureux fait le malheur comme le disait le grand Jacques dans une célèbre interview. L’autodiscipline est le respect de soi-même. Connais-toi toi-même, regarde à l’intérieur et respecte ce que tu observes. Voilà toute la définition de l’autodiscipline et l’importance de la philosophie. Une nécessité.

D’où l’importance de prendre ses responsabilités et sa vie en main, à la recherche d’un bonheur véritable et absolu. Tout est lié. Sagesse est d’en prendre conscience.

2 réponses sur “La discipline, secret pour tenir ses résolutions”

  1. Merci Fabien pour cet article, il me semble que la notion de discipline rappelle celle de se sentir contenu…il me vient aussi l’idée de l’importance du désir plutôt que celle du plaisir. En tous cas bravo et merci pour ce partage.

    1. Bonjour Caroline, Merci pour ta participation et tes mots. En effet figure dans cet article un condensé de notions importantes à appréhender. Le plaisir est relatif, le désir peut-être discipliné vers l’essentiel, ce qui est source de joie absolue. À bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *